Identité

 

Qui sommes-nous ?

Plus nous échangeons et plus nous connaissons l’humain et moins nous le comprenons : les dissociations entre les différentes disciplines et leur savoir, la spécialisation et la « silotisation », cristallisation de certains domaines invitent à la prise en compte de la notion de la complexité autour de l’identité. Cette approche a pour but de relier et de revisiter la notion d’identité biologique, d’identité subjective et d’identité sociale et territoriale.

A l’heure où les tensions et les peurs sont grandissantes, la seule façon de redonner du sens à des notions aussi fragiles consiste à reconnaître les liens complexes qui se tissent autour de l’identité de chaque individu. L’humain est quelque chose de « un », mais il appartient à un en-semble dont les liens sont tissés de fils extrêmement divers, et d’origines différentes. Derrière l’unité évidente, il y a le complexe de nos individualités, la multiplicité de ces composantes.

Cette prise de conscience et les innombrables implications philosophiques, éthiques, poli-tiques, sociales, territoriales et spirituelles participent au refus de la violence et de la haine. Elle nous permet de nourrir notre idéal de paix et de « mieux vivre », de reployer l’attention, l’amour, l’inclusion et le secours qu’appellent la fragilité et la vulnérabilité d’autrui.

La Chaire propose donc de rompre avec le morcellement de l’humain. Et de reployer l’identité de l’Etre dans ses dimensions à la fois biologique, éthique et territoriale et ce, afin d’en explorer la complexité et d’en élaborer la complémentarité.